Soignez les apparences » Santé » Quand subir une opération de la névralgie cervico brachiale ?
You are currently viewing Quand subir une opération de la névralgie cervico brachiale ?

Quand subir une opération de la névralgie cervico brachiale ?

La névralgie cervico-brachiale est un syndrome associé à l’inflammation du plexus brachial. En d’autres termes, c’est le résultat du vieillissement et de l’usure de la colonne vertébrale qui commence dès l’âge de 20 ans. Dans certains cas, elle peut être très grave.

Impossible d’effectuer un travail à cause des douleurs

Peut-on travailler avec une névralgie cervico brachiale ? C’est l’une des questions qui revient le plus souvent dans ce contexte. En effet, la névralgie cervico brachiale représente une maladie dégénérative courante qui peut survenir à partir de l’âge mûr. L’incidence de ce mal augmente continuellement jusqu’à l’âge de 45 ans, puis diminue à nouveau quelque peu.

Un travail physique intense, des contraintes inappropriées et des facteurs génétiques favorisent ces processus d’usure et ces changements dégénératifs. Si vous souffrez d’une hernie discale et que la douleur devient de plus en plus intense, vous devez tout d’abord voir un médecin. Celui-ci vous prescrira un traitement adéquat pour vous soulager.

Lorsque la douleur persiste au-delà de plusieurs jours, voire plusieurs semaines, et ce, malgré la prise en charge, une intervention chirurgicale peut s’avérer inéluctable !

Très souvent, en cas de déficit neurologique aigu (perte de la force motrice et/ou troubles sphinctériens), elle devient impérative et urgente. Pour les « hyperalgiques », nous vous rappelons que le délai de la chirurgie peut être écourté en raison de la gravité.

Quand il n’y a pas d’amélioration après d’autres traitements 

Le traitement d’une hernie discale de la colonne cervicale repose principalement sur la gravité des symptômes. Si la douleur est supportable et qu’il n’y a pas de déficit neurologique, un traitement par kinésithérapie, médication et éventuellement une infiltration locale est suffisante.

Cependant, s’il n’y a pas d’amélioration pendant des semaines ou si les symptômes progressent, une intervention chirurgicale doit être envisagée.

L’opération consiste en une procédure microchirurgicale relativement courte qui soulage la pression sur le nerf et la moelle épinière affectés. L’opération est réalisée par l’avant avec remplacement du disque intervertébral par une prothèse ou un implant de cage ou par l’arrière avec décompression pure.

Sachez que le soulagement d’une hernie cervicale, dans le cas où elle serait présente avant l’opération chirurgicale, est plus aléatoire. En effet, dans des situations complexes, l’intervention pourrait éventuellement provoquer ou aggraver la névralgie cervico brachiale en période postopératoire, pendant un certain temps.

Le patient présente des signes évidents de paralysie

Lorsque le patient présente des symptômes prouvant qu’il peut être paralysé à cause d’une hernie cervicale, une chirurgie devient donc inévitable ! En effet, personne ne désire passer le restant de sa vie paralysée sur une chaise ou dans un lit.

Par ailleurs, la compression importante de la moelle épinière due à une grosse hernie discale et des signes de myélopathie à l’imagerie (avec et sans déficits neurologiques) pourrait provoquer de vives douleurs.

Dans ce cas, la meilleure solution qui s’offre à toute personne demeure donc la chirurgie. Le patient bénéficiera ainsi d’un traitement rapide et efficace qui le soulagera de sa douleur en peu de temps. Nous vous rappelons que tout dépendra du degré d’intensité de la douleur et du niveau des symptômes.