Soignez les apparences » Santé » Que faut-il savoir sur le spondylolisthesis ?
You are currently viewing Que faut-il savoir sur le spondylolisthesis ?

Que faut-il savoir sur le spondylolisthesis ?

La structure du corps humain possède plusieurs zones qui présentent des risques de dommages élevés lorsque l’on n’adopte pas des habitudes de vie saines. Parmi ces points clés, le dos figure en bonne place. Il soutient la majeure partie de votre poids et rend possibles toutes les prouesses que votre corps peut accomplir. Il est donc soumis à énormément de pression. 

Le spondylolisthésis : définition

De manière littérale, spondylolisthésis est composé de spondylo qui signifie vertèbre et de listhesis qui veut dire glissement. Ainsi donc, le spondylolisthésis : Qu’est ce que c’est ? 

Il s’agit en effet d’un trouble qui se caractérise par un glissement vertébral. Ce phénomène survient lorsqu’un disque du rachis glisse et se décale par rapport à la vertèbre directement en dessous. Le désalignement peut s’effectuer vers l’avant plus bas et entraîne ainsi un traumatisme sur toute la colonne vertébrale. Les disques du rachis le plus souvent touchés par ce trouble sont les L4-L5 et L5-S1. Ces derniers sont situés au bas du dos dans la zone de la colonne sacrée et de la colonne lombaire. Les causes quant à elles peuvent avoir différentes sources.

 

Les différents types de spondylolisthésis

Il existe 3 causes possibles au spondylolisthésis. La première est dégénérative et liée à l’arthrose articulaire. Il fait donc suite à un vieillissement du disque vertébral en cause. Encore appelé spondylolisthésis arthrosique, ce sont les cinquième et quatrième vertèbres qui sont le plus souvent impactées. Cela se traduit par l’usure du disque entre ces deux parties mobiles qui à son tour perd en consistance et en volume. Ce qui entraîne le glissement de la vertèbre supérieure. Ce phénomène est appelé discopathie associée.

L’autre cause tout aussi courante (près de 8 % de la population) est liée à lyse isthmique. Le spondylolisthésis est provoqué par un traumatisme important de l’isthme (il s’agit de l’arc antérieur des vertèbres) entraînant une fracture. Cette dissociation fragilise la structure du rachis qui accroît la pression exercée sur les articulations dans le bas du dos. La conséquence directe est la lombalgie, un des principaux symptômes du glissement des vertèbres.

Les symptômes et traitements médicaux 

Le spondylolisthésis est classé en grade croissant de 1 à 4 en fonction de la gravité du glissement vertébral. Pour déterminer le niveau d’importance de l’état clinique du patient, le praticien tient compte de trois critères à savoir :

  • les douleurs,
  • le stade de glissement,
  • et la vitesse de progression du cas.

Tous les cas de spondylolisthésis ne sont pas douloureux ce qui le rend difficile à détecter sans un examen approprié. Toutefois, lorsqu’elle est isthmique, cette maladie provoque entre autres des douleurs lombaires chez le patient appelé lombosciatique. La zone concernée se trouve donc à la jointure du bas de la colonne vertébrale et du haut des fesses. 

Les traitements médicamenteux sont souvent des antalgiques et des anti-inflammatoires combinés à de la kinésithérapie pour renforcer les muscles dorsaux et lombaires. La prescription est faite sur 7 jours maximum. En cas d’échec, les options chirurgicales sont envisagées. Dans le cas de glissement vertébral impactant les fonctions neurologique ou motrice, une arthrodèse est souvent réalisée suivie d’une laminectomie.